Enfin, mon sac porté au bras ou en bandoulière :)

Vous remarquerez un rivet tubulaire écrasé. C'était mon dernier après une dizaines écrabouillés par mon marteau. Enfin verdict sur la couture du cuir à la machine familiale: ce n'est pas vraiment l'idéal, ainsi le plus souvent que je pouvais j'ai utilisé mon poinçon, mon fil et mon aiguille :)

J'ai utilisé des oeillets à vis, plus pratiques et faciles à poser. Le sac ne se ferme pas entièrement: principe du sac seau en lui-même.

Les poches: étant donné qu'il me restait du cuir, j'ai opté pour une double-poches: une plaquée et une pour le téléphone portable.

A vos avis mes amis :)

1

 

5

 

3

 

4

  

2

 

6

15 juillet 2013

Depuis le temps que je l'envie et le dévore du regard : le modèle Premier Flirt de Lancel... hum..

Mais trop cher; et comme mon chéri ne se décide pas à me l'offrir, je vais fabriquer le mien...

Est-ce que je vais y arriver? La suite dans peu de temps. J'ai déjà jeté mon dévolu sur un cuir daim noir, pris les oeillets, et pressions, et hop, j'ai hâte de terminer souhaitez-moi bonne chance ;)

 

sacs-porte-main-premier-flirt-noir-mat-cuir-gris-fonce-lancel-696191696-209778

 

D'abord, les matériaux:

Cuir velours très fin; pour qu'il puisse passer avec ma machine familiale. Ensuite, les oeillets, rivets. Enfin j'ai récupéré sur un vieux sac les embouts pour les pompons. Je compte enlever les mousquetons pour faire passer le cordon de fermeture.

DSC04162

DSC04169

 

Première étape: la poche extérieure. La parementure est réalisée avec la lisière d'un tissu noir et cousu à la main. Si on regarde de près, la couture n'est pas très régulière mais l'épaisseur ne passe pas hélàs avec ma machine.

 

DSC04103

 

La poche terminée...

 

DSC04101

 

Voilà à quoi cela ressemble lorsque le corps du sac est assemblé... La suite pour bientôt :)

 

DSC04100